Collège Jean-Lamour : un bâtiment sûr, en attendant le nouveau

Nancy, le mercredi 7 novembre 2012
COMMUNIQUE DE  PRESSE
.

Suite à l’effondrement d’une partie du toit du gymnase (géré par le Syndicat intercommunal scolaire du 1er cycle de Nancy, SIS) du collège Jean-Lamour à Nancy, survenu en début de semaine, le conseil général a fait procéder ce mercredi 7 novembre au matin à une inspection détaillée de la toiture terrasse du bâtiment d’enseignement -dont il est responsable- en lien avec les équipes de l’établissement et afin de répondre aux attentes légitimes des représentants des parents d’élèves.

Ce contrôle a permis de constater qu’aucun problème de stagnation et d’évacuation des eaux pluviales n’était à craindre sur cette toiture terrasse et que, par conséquent, le risque d’un effondrement du toit tel que celui survenu au gymnase est écarté et la sécurité des élèves totalement assurée.

Déjà 2 entretiens maintenance des réseaux d’eau pluviale en 2012

Ces contrôles de sécurité s’inscrivent dans le cadre des opérations de maintenance préventives courantes que le conseil général mène régulièrement dans l’ensemble des établissements, y compris ceux concernés par les opérations de constructions neuves ou de restructuration à neuf du Plan collèges nouvelles générations.
La reconstruction à neuf du collège Jean-Lamour sur son emprise foncière est ainsi inscrite dans ce plan. Mais la démolition programmée du bâtiment actuel n’empêche pas le conseil général d’y réaliser régulièrement des contrôles de sécurité et des travaux.
Le service Construction et bâtiments du conseil général a ainsi fait intervenir à deux reprises en 2012, dans le cadre de l’entretien maintenance des installations, des entreprises spécialisées pour procéder à des travaux de débouchage de réseaux d’eaux pluviales et de réfection de tuyaux de descente, en février puis en juin 2012.

Les fondations d’un nouveau bâtiment

Inscrit dans les reconstructions à neuf du Plan collèges nouvelles générations, le collège Jean-Lamour a fait l’objet d’une première réunion de travail sur site le 24 octobre dernier, en présence de représentants du conseil général (notamment Mathieu Klein, vice-président délégué à l’éducation), du programmiste spécialisé retenu par le service Bâtiments du conseil général pour cette reconstruction, d’une représentante du Syndicat intercommunal scolaire (SIS), d’un représentant de la Ville de Nancy et de l’équipe de direction du collège. L’objectif était de présenter aux acteurs concernés la démarche engagée pour ce projet et plus particulièrement la première étape de l’opération : pré-programmation puis programmation du projet, validation en conseil d’administration du collège avant lancement du concours…
La construction d’un collège neuf nécessite en moyenne un an d’études et trois ans de travaux. Le calendrier du Plan collèges nouvelles générations sera discuté par l’assemblée départementale lors de sa session de décembre.

Bon à savoir
Le conseil général est responsable des bâtiments des collèges :
– il construit, rénove, réhabilite les collèges. Il entretient les locaux, classes et bureaux, restaurants scolaires et cuisines,
– il assure le ménage quotidien et les réparations (plomberie, électricité, peinture, petits travaux de maçonnerie…),
– il équipe les collèges, achète et renouvelle le mobilier, le matériel informatique, les équipements technologiques,
– il attribue la dotation de fonctionnement annuelle aux collèges.

2 thoughts on “Collège Jean-Lamour : un bâtiment sûr, en attendant le nouveau

  1. avatar
    Bruno GUILLAUME
    11/09/2012 à 0 h 38 min

    Les représentants des parents d’élèves du collège Jean Lamour remercie le Conseil Général pour l’inspection du bâtiment du collège.

    Même si le bâtiment principal ne pose pas de problème de sécurité, les représentants des parents souhaitent quand même manifester leur inquiétude à propos des conditions d’enseignement au collège. Ils se rassembleront lundi 12 à 7h45 devant le collège.

  2. avatar
    admin
    11/09/2012 à 13 h 42 min

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire, je serai présent à ce rassemblement,
    Cordialement,
    Mathieu Klein