UNE GRANDE RESPONSABILITÉ

 

Un euro bien investi, c’est Nancy qui grandit !

Nous héritons d’une situation financière difficile. Avec 3 500€ de dette par habitant en 2018, Nancy et la métropole du Grand Nancy ont la dette cumulée la plus haute des collectivités lorraines. Le Grand Nancy est la 2e métropole la plus endettée de France. Mathieu Klein a une expérience solide de gestion au département de Meurthe-et-Moselle. Un département dont le budget est supérieur à celui de l’actuelle métropole et 5 fois le budget de la ville. Sa rigueur et son exigence de bon gestionnaire seront de réels atouts pour agir avec force.

4

“BIEN GÉRER LA VILLE C’EST AVOIR UNE VISION, UN CAP…ET UNE GESTION RESPONSABLE DES DÉPENSES, NOTRE PROJET EST INTÉGRALEMENT FINANCÉ”

— Estelle Mercier, Universitaire.

FOCUS

Pas d’augmentation de la fiscalité pour les Nancéiens.

 

 

Vision à long terme et durable

En priorisant nos actions et en les inscrivant dans un calendrier réaliste sur les 6 années du mandat. Certaines actions liées à la transition écologique sont urgentes et doivent être menées dès 2020. D’autres seront engagées à partir de 2023.

Par une gestion responsable des finances de la ville:
– Maîtrise des dépenses de fonctionnement : il est possible de faire des économies en réduisant la facture énergétique des bâtiments publics, en instaurant une nouvelle politique d’achats, en renégociant des contrats, tout en renforçant la présence des agents de la ville dans les quartiers et la proximité avec les citoyens.

– Politique d’investissement ambitieuse et responsable : des marges de manœuvre existent par une gestion active de la dette, une renégociation des taux pour profiter des conditions favorables du marché. La chasse aux subventions et aux financements pour chaque projet (État, Région, Union Européenne, privé) doit être anticipée. Développer des investissements éco-responsables pour faire baisser les coûts de fonctionnement.

Un audit financier de la ville et de la Métropole pour avoir une connaissance détaillée et réelle des finances.

Cette méthode a fonctionné au département, qui est aujourd’hui l’un des départements les moins endettés de France.

Tout en ayant une politique ambitieuse d’investissements (500 M€ cumulés depuis 2015), la Meurthe-et-Moselle est l’une des collectivités les moins endettées. Il n’y a pas de hasard mais un savoir-faire à l’œuvre.