Nancy, un cœur grand comme ça

Bien vivre à Nancy, c’est pouvoir compter sur les autres, se déplacer dans les rues, se sentir protégé, se soigner facilement, bien vivre son handicap, s’épanouir par la pratique des sports, être aidé pour faire grandir sa famille… Nancy en Grand a un cœur qui va battre fort. Très fort.

“LA SÉCURITÉ AVEC L’HUMAIN AU CŒUR

— Gilles Galliot, Commissaire divisionnaire honoraire.

On fait de la police avec des hommes et des femmes de terrain qui créent le lien. La visibilité de la police municipale favorise le contact, par l’îlotage qu’il faut remettre en place dans tous les quartiers. Il faut aussi et surtout redonner du sens aux missions des policiers municipaux, revaloriser leur métier.
17

FOCUS

+30 policiers municipaux : 1 pour 1000 Nancéiens.

Des policiers référents dans chaque quartier.

Des missions renforcées contre les incivilités et pour la propreté.

 

UN PACTE DE TRANQUILLITÉ POUR TOUS

  • La ville mobilisera les professionnels de la nuit autour d’un contrat de qualité de la vie nocturne.
  • Une convention «bar sans harcèlement» verra le jour.
  • Des médiateurs sillonneront la ville du jeudi soir au samedi soir pour concilier vie nocturne et tranquillité des riverains.
  • La création d’une police métropolitaine des transports sera mise à l’étude.

NOUS AGIRONS

Le soutien du gouvernement au CHU de Nancy ne peut en aucun cas être conditionné à 600 suppressions de postes.

La reprise partielle de la dette doit être réaffectée à des moyens humains pour le CHU.

NANCY EN BONNE SANTÉ

  • Des médecins pour les Nancéiens avec l’ouverture de maisons pluridisciplinaires de santé pour renouveler l’offre de médecine de ville.
  • Création d’une maison sport-santé dont le but est d’accueillir et d’orienter les personnes désireuses de reprendre une activité sportive à des fins de santé, de bien-être, quel que soit leur âge.

UNE VILLE INCLUSIVE

Nul ne doit vivre son handicap sans solution. Et Nancy va s’adapter pour le confort de tous en facilitant la mobilité dans la ville et l’accès aux bâtiments municipaux, en adaptant les logements. Mais aussi en facilitant l’intégration des enfants porteurs de handicap en milieu ordinaire – école, culture, sport.